Skip to main content

Erasmus+

EU programme for education, training, youth and sport

Search the guide

Initiatives «apprendre l’ue» dans d’autres secteurs de l’éducation et de la formation

Initiatives «apprendre l’ue» dans d’autres secteurs de l’éducation et de la formation

Les initiatives «Apprendre l’UE» soutiendront les écoles et les établissements d’enseignement et de formation professionnels (EFP) (CITE 1-4) pour leur permettre de fournir des contenus spécifiques sur des sujets liés à l’UE (démocratie, histoire de l’UE, fonctionnement de l’UE, diversité culturelle, entre autres). Les activités d’enseignement devraient avoir lieu pendant l’année scolaire et pourraient comprendre des semaines de projet, des visites d’étude et d’autres activités d’immersion.

Les activités seront proposées par des établissements scolaires et des établissements d’EFP (CITE 1-4). Ils peuvent concevoir et diffuser des contenus sur des questions européennes et créer des expériences d’apprentissage eux-mêmes ou avec le soutien d’établissements d’enseignement supérieur ou d’autres organisations concernées (ONG, associations, etc.). Les activités organisées au titre de cette action favoriseront l’apprentissage dans le domaine de l’Union européenne de manière stimulante. Elles aideront les étudiants à renforcer leur sentiment d’appartenance à l’UE, l’impact de cette dernière sur leur vie et leur compréhension des mécanismes et politiques de l’UE.

Objectifs de l’action

Les initiatives Jean Monnet «Apprendre l’UE» favoriseront l’introduction d’une dimension européenne dans la culture éducative des établissements scolaires et des établissements d’EFP (CITE 1-4) et contribueront à renforcer l’identité européenne et la citoyenneté active parmi les étudiants et les enseignants.  

En particulier, les principaux objectifs sont les suivants:

  • nombre accru d’établissements scolaires et d’établissements d’EFP (CITE 1-4) enseignant les questions liées à l’Union européenne par État membre de l’UE ou pays tiers associé au programme;
  • nombre accru de classes dans les établissements scolaires et les établissements d’EFP (CITE 1-4) participant à des expériences d’apprentissage sur des sujets relatifs à l’Union européenne;
  • nombre accru de matières clés, ou d’activités extrascolaires, où l’UE est enseignée dans les établissements scolaires et les établissements d’EFP (CITE 1-4) pour chaque État membre de l’UE ou pays tiers associés au programme;
  • nombre accru d’enseignants s’engageant dans l’amélioration de la connaissance de l’UE;
  • amélioration de la qualité des méthodes d’enseignement et d’apprentissage innovantes sur l’UE, avec une attention particulière pour les priorités de l’UE;
  • amélioration des résultats d’apprentissage des étudiants concernant l’UE, ceux-ci disposant d’une meilleure connaissance et d’une meilleure compréhension de l’UE, de son histoire, de ses valeurs, de ses objectifs ainsi que des institutions et des processus décisionnels qui influencent la vie quotidienne des jeunes Européens, et citoyenneté active renforcée chez les étudiants et les enseignants.

Mise en place d’un projet

Les initiatives Jean Monnet «Apprendre l’UE» ciblent spécifiquement les établissements scolaires et les établissements d’enseignement et de formation professionnels (EFP) (CITE 1-4).

Les initiatives Jean Monnet «Apprendre l’UE» doivent respecter une ou plusieurs des modalités suivantes:

  • enseignement de sujets relatifs à l’Union européenne officiellement intégré dans les programmes d’études (enseignement dans une ou plusieurs matières existantes);
  • expériences d’apprentissage sur des sujets relatifs à l’Union européenne qui complètent les cours existants: apprentissage collaboratif entre classes, co-enseignement, entre autres sujets;
  • séminaires extrascolaires, visites d’étude, autres types d’expériences européennes impliquant d’autres organismes.

Aux fins de l’action, une heure d’enseignement s’entend comme une heure d’expérience d’apprentissage dans le contexte d’activités scolaires ou d’EFP. Il peut s’agir d’un apprentissage en salle de classe ou non (c’est-à-dire des ateliers, des réunions avec des experts, des visites d’étude), mais cet enseignement doit être lié à des acquis d’apprentissage concrets et à des études concernant l’UE/aux valeurs de l’UE.

Quels sont les critères à remplir pour soumettre une candidature pour les initiatives jean monnet «apprendre l’ue»?

Critères d’éligibilité

Organisations participantes éligibles (Qui peut soumettre une demande?)

Pour être éligibles, les demandeurs (bénéficiaires et entités affiliées, le cas échéant) doivent être:

  • un établissement d’enseignement et de formation professionnels (EFP) (CITE 1-4);
  • établis dans un État membre de l’UE ou un pays tiers associé au programme.

Seules les demandes émanant de demandeurs individuels sont autorisées.       

Activités éligibles

Une initiative Jean Monnet «Apprendre l’UE» doit être mise en œuvre pour une durée minimale de 40 heures d’enseignement par année scolaire pendant trois années consécutives et porter sur des sujets liés à l’UE.

Durée du projet

Les projets devraient normalement durer 36 mois (des prolongations sont possibles, si cela est dûment justifié et moyennant une modification de la convention de subvention).

Où soumettre sa demande?

À l’Agence exécutive européenne pour l’éducation et la culture (EACEA).

Code d’identification de l’appel: ERASMUS-JMO-2024-OFET-LEARNING-EU

Quand soumettre sa demande?

Les candidats doivent avoir soumis leur demande de subvention au plus tard le 1er février à 17 heures (heure de Bruxelles)

Comment soumettre une demande?

Pour toute information, voir la partie C du présent guide.

Critères d’attribution

Les projets seront évalués sur la base des critères suivants:

Pertinence du projet (score maximal 25 points)

La proposition doit démontrer sa pertinence par rapport aux objectifs de cette action, pertinence qui sera examinée, entre autres, au moyen des éléments suivants:

  • le type et le nombre de sujets liés à l’UE proposés pour le projet;
  • l’innovation et la créativité dans la proposition;
  • l’utilisation d’une méthode numérique, dans la mesure du possible;
  • l’utilisation de nouvelles méthodes d’enseignement et d’apprentissage pour rendre les sujets relatifs à l’Union européenne plus attrayants et mieux adaptés aux élèves et aux étudiants.

la proposition est pertinente en ce qui concerne le respect et la promotion des valeurs communes de l’UE, telles que le respect de la dignité humaine, la liberté, la démocratie, l’égalité, l’état de droit et le respect des droits de l’homme, ainsi que la lutte contre toute forme de discrimination.

Qualité de la conception et de la mise en œuvre du projet (score maximal 25 points)

Sur le plan de la qualité, la proposition doit montrer:

  • la qualité et la faisabilité de la méthodologie proposée;
  • les méthodes d’enseignement utilisées, qui incluent les conférences de groupe, les séminaires, les tutoriels, l’apprentissage à distance, mais pas l’enseignement individuel;
  • la clarté et la substance du programme de travail proposé, dans toutes ses phases (préparation, mise en œuvre, évaluation et suivi).

Qualité du partenariat et des modalités de coopération  (score maximal 25 points)

La proposition devrait apporter:

  • la preuve de l’engagement clair de la direction des établissements d’enseignement/d’EFP;
  • la preuve d’un engagement clair en faveur des enseignants dans la préparation du contenu ainsi que dans leurs activités d’enseignement;
  • la preuve du suivi des activités et de la visibilité des résultats obtenus par le personnel participant à cette initiative;

la preuve de l’implication de personnel possédant les aptitudes pédagogiques nécessaires.

Impact (score maximal 25 points)

La proposition devrait apporter:

  • la preuve de mesures et de ressources adéquates pour garantir la pérennité des résultats et bénéfices au-delà du cycle de vie du projet;
  • une description claire de la stratégie de diffusion au sein de l’établissement et au-delà;
  • une explication de l’impact attendu sur les établissements scolaires et les établissements d’EFP (CITE 1-4) ainsi que sur les élèves, les étudiants et les enseignants bénéficiant des activités.

Pour pouvoir bénéficier d’un financement, les propositions doivent obtenir au moins 70 points. Elles doivent par ailleurs obtenir au moins 15 points dans chacune des catégories de critères d’attribution mentionnées ci-dessus.

Les propositions ex aequo seront classées par ordre de priorité en fonction des notes qu’elles se sont vu attribuer pour le critère d’attribution «Pertinence». Lorsque ces notes sont égales, la priorité sera basée sur leurs notes pour le critère «Qualité de la conception et de la mise en œuvre du projet». Lorsque ces notes sont égales, la priorité sera basée sur leurs notes pour le critère «Impact».

Si cela ne permet pas de déterminer la priorité, il est possible d’établir des priorités supplémentaires en tenant compte du portefeuille global de projets et de la création de synergies positives entre projets, ou d’autres facteurs liés aux objectifs de l’appel. Ces facteurs seront documentés dans le rapport du groupe.

Impact attendu

Les initiatives Jean Monnet «Apprendre l’UE» devraient avoir des effets positifs et durables tant pour les établissements scolaires et les prestataires d’EFP que pour les participants à leurs activités, en particulier les enseignants et les étudiants.

L’impact des initiatives Jean Monnet «Apprendre l’UE» est mesuré par des indicateurs quantitatifs et qualitatifs (voir tableau ci-dessous), liés aux objectifs de l’action décrits dans la partie introductive «Objectifs de l’action».

Les candidats sont encouragés à utiliser les indicateurs suivants dans leurs demandes et à fixer leurs valeurs cibles:

Objectifs

Nombre accru de classes dans les établissements scolaires et les établissements d’EFP (CITE 1-4) participant à des expériences d’apprentissage sur des sujets relatifs à l’Union européenne.

Indicateurs

Nombre de classes et d’étudiants participant à l’action (ventilé par sexe).

Objectifs

Nombre accru de matières clés, ou d’activités extrascolaires, où l’UE est enseignée dans les établissements scolaires et les établissements d’EFP (CITE 1-4) pour chaque État membre de l’UE ou pays tiers associés au programme.

Indicateurs

Nombre et type de matières et d’événements où l’UE est enseignée.

Objectifs

Nombre accru d’enseignants s’engageant dans l’amélioration de la connaissance de l’UE.

Indicateurs

Nombre d’enseignants participant à l’action (ventilé par sexe).

Objectifs

Amélioration de la qualité des méthodes d’enseignement et d’apprentissage innovantes sur l’UE, avec une attention particulière pour les priorités de l’UE.

Indicateurs

Nombre de projets intégrant des méthodes innovantes.

Objectifs

Amélioration des résultats d’apprentissage des étudiants concernant l’UE, ceux-ci disposant d’une meilleure connaissance et d’une meilleure compréhension de l’UE, de son histoire, de ses valeurs, de ses objectifs ainsi que des institutions et des processus décisionnels qui influencent la vie quotidienne des jeunes Européens

Indicateurs

Taux de réussite du test d’apprentissage sur l’UE

(ventilé par sexe)

Quelles sont les règles de financement?

Cette action suit un modèle de financement forfaitaire. Ce système de financement permettra de mettre l’accent sur les résultats plutôt que sur les intrants, privilégiant ainsi la qualité et le niveau de réalisation des objectifs mesurables.

Le montant maximal de la subvention de l’UE par projet s’élève à 35 000 EUR.

Les contributions forfaitaires couvriront les frais de personnel, les frais de voyage et de séjour, les frais d’équipement et de sous-traitance ainsi que d’autres frais (diffusion d’informations, publication, traduction).

Les candidats doivent demander le montant forfaitaire unique prédéfini correspondant au pays, comme indiqué dans le tableau ci-dessous. Il convient de noter que le montant forfaitaire par pays reflète le nombre total d’heures d’enseignement sur 3 ans. Les montants figurant dans le tableau correspondent à la contribution finale de l’UE pour un taux de cofinancement de 80 %.

Initiatives «Apprendre l’UE»

Pays/Heures d’enseignement sur une période de 3 ans (min. 40 h/an)

120-150 heures d’enseignement

151-180 heures d’enseignement

181-210 heures d’enseignement

211-240 heures d’enseignement

241  heures d’enseignement

Bulgarie, Roumanie, Macédoine du Nord, Liechtenstein, Serbie

12 250 EUR

14 750 EUR

17 250 EUR

19 750 EUR

22 000 EUR

Turquie, Croatie, Lettonie

14 250 EUR

17 500 EUR

20 750 EUR

24 000 EUR

27 250 EUR

Hongrie, Pologne, Lituanie, Tchéquie, Estonie, Slovaquie

16 000 EUR

19 500 EUR

23 500 EUR

27 000 EUR

31 000 EUR

Portugal, Grèce, Slovénie, Malte

20 000 EUR

24 000 EUR

28 000 EUR

32 000 EUR

35 000 EUR

Chypre, Islande, Espagne, Italie

23 500 EUR

29 000 EUR

34 000 EUR

35 000 EUR

35 000 EUR

Irlande, France, Finlande 27 000 EUR 33 000 EUR 35 000 EUR 35 000 EUR 35 000 EUR
Belgique, Danemark, Allemagne, Luxembourg, Pays-Bas, Autriche, Suède, Norvège 30 000 EUR 35 000 EUR 35 000 EUR 35 000 EUR 35 000 EUR
Tagged in:  Jean Monnet