Skip to main content

Erasmus+

EU programme for education, training, youth and sport
Search the guide

Cette page web ne présente pas encore le contenu du guide du programme Erasmus+ 2023.

Toutefois, vous pouvez télécharger le guide complet pour 2023 en PDF dans la langue de votre choix en cliquant sur «Télécharger», à droite de cette page.

Quelle est la structure du programme Erasmus+?

Afin d’atteindre ses objectifs, le programme Erasmus+ prévoit de mettre en œuvre les actions suivantes au cours de la période 2021-2027:

Action clé nº 1: mobilité des individus

La présente action clé soutient:

  • la mobilité des apprenants et du personnel: possibilités offertes aux élèves, étudiants, stagiaires et jeunes, ainsi qu’aux professeurs, enseignants, formateurs, animateurs socio-éducatifs, entraîneurs sportifs, membres du personnel des établissements d’enseignement et organisations de la société civile d’entreprendre une expérience professionnelle ou un apprentissage dans un autre pays;
  • les activités de participation des jeunes: initiatives locales et transnationales menées par des groupes informels de jeunes ou des organisations de jeunesse en vue d’aider les jeunes à s’engager dans la vie démocratique et à apprendre à y participer, tout en sensibilisant aux droits fondamentaux et aux valeurs communes de l’Union européenne, en organisant des rencontres entre jeunes et décideurs aux niveaux local, national et européen, et en contribuant à la réalisation des objectifs communs de l’Union européenne;
  • l’initiative DiscoverEU: action offrant aux jeunes de 18 ans la possibilité d’avoir une expérience de voyage de courte durée, individuelle ou en groupe, dans toute l’Europe. En tant qu’activité d’apprentissage informel, DiscoverEU vise à renforcer le sentiment d’appartenance des participants à l’Union européenne et à leur permettre d’explorer sa diversité culturelle. Elle vise également à doter les jeunes d’aptitudes et de compétences précieuses pour leur vie future, ainsi qu’à les inciter à privilégier des voyages durables en particulier et à adopter une conscience environnementale en général. DiscoverEU comporte une action générale, dans le cadre de laquelle les jeunes peuvent poser leur candidature directement sur le portail européen de la jeunesse, ainsi qu’une action pour l’inclusion. L’action pour l’inclusion de l’initiative DiscoverEU vise les jeunes ayant moins d’opportunités afin de faciliter leur participation à DiscoverEU, sur un pied d’égalité avec leurs pairs.
  • Le programme propose des possibilités d’apprentissage des langues pour les participants qui prennent part à une activité de mobilité à l’étranger. Ce soutien sera principalement fourni via l’outil de soutien linguistique en ligne Erasmus+, avec des adaptations en fonction des besoins pour chaque secteur, car l’enseignement en ligne offre des avantages pour l’apprentissage des langues en termes d’accès et de flexibilité. Dans certains cas particuliers, c’est-à-dire lorsque l’apprentissage en ligne ne constitue pas l’outil le plus adapté pour atteindre le groupe cible, d’autres formes de soutien linguistique seront proposées;
  • les échanges virtuels dans l’enseignement supérieur et le domaine de la jeunesse: activités interpersonnelles en ligne qui favorisent le dialogue interculturel et le développement des compétences non techniques entre des personnes issues de pays tiers non associés au programme, des États membres de l’UE ou des pays tiers associés au programme. Elles se déroulent en petits groupes et sont toujours animées par un facilitateur qualifié.

Action clé nº 2 – coopération entre organisations et institutions

La présente action clé soutient:

les projets en soutien à la coopération, y compris:

  • les partenariats de coopération: l’objectif premier de ces partenariats de coopération est de permettre aux organisations d’améliorer la qualité et la pertinence de leurs activités, de développer et de renforcer leurs réseaux de partenaires, de renforcer leur capacité à œuvrer conjointement au niveau transnational, en stimulant l’internationalisation de leurs activités et en échangeant ou en mettant au point de nouvelles pratiques et méthodes ainsi qu’en favorisant l’échange et la confrontation d’idées;
  • les projets de partenariat simplifié: cette action vise à élargir l’accès au programme aux petits acteurs et aux personnes difficiles à atteindre dans les domaines de l’enseignement scolaire, de l’éducation des adultes, de l’enseignement et de la formation professionnels, de la jeunesse et du sport. Au moyen d’une réduction du montant des subventions accordées aux organisations, d’un raccourcissement de la durée et d’une simplification des exigences administratives par rapport à celles des partenariats de coopération, cette action vise à atteindre les organisations locales, les primodemandeurs dans le programme et les organisations moins expérimentées en réduisant les obstacles qui entravent l’accès au programme pour les organisations disposant de capacités organisationnelles restreintes;

les partenariats d’excellence, y compris:

  • les universités européennes: cette action appuie l’émergence de réseaux reposant sur une approche «par le bas» et regroupant des établissements d’enseignement supérieur, qui permettront de faire progresser sensiblement la coopération transfrontière via l’élaboration de stratégies conjointes à long terme en faveur d’un secteur de l’éducation, de la recherche et de l’innovation de haute qualité, sur la base d’une vision commune et de valeurs partagées;
  • les centres d’excellence professionnelle (CEP): cette initiative s’inscrit dans le cadre d’une approche ascendante de l’excellence professionnelle, associant un large éventail d’acteurs locaux qui permet aux établissements d’enseignement et de formation professionnels (EFP) d’adapter rapidement l’offre éducative à l’évolution des besoins économiques et sociaux. Ils exercent leurs activités dans un contexte local donné, créant des écosystèmes de compétences pour l’innovation, le développement régional et l’inclusion sociale tout en collaborant avec les CEP d’autres pays par l’intermédiaire de réseaux de collaboration internationaux. Ils offrent des possibilités de formation initiale des jeunes, ainsi que de perfectionnement et de reconversion des adultes au moyen d’une offre flexible et opportune de formations qui répondent aux besoins d’un marché du travail dynamique, dans le cadre des transitions écologique et numérique;
  • les académies Erasmus+ des enseignants: l’objectif global de cette action est d’établir des partenariats européens entre des prestataires d’éducation et de formation des enseignants en vue de mettre en place des académies Erasmus+ des enseignants qui élaboreront une vision européenne et internationale de la formation des enseignants. Ces académies intégreront le multilinguisme et la diversité culturelle, développeront la formation des enseignants conformément aux priorités de l’UE dans le cadre de la politique de l’éducation et contribueront à la réalisation des objectifs de l’espace européen de l’éducation;
  • l’action Erasmus Mundus: cette action vise à promouvoir l’excellence et l’internationalisation mondiale des établissements d’enseignement supérieur par l’intermédiaire de programmes d’études de niveau master organisés conjointement et reconnus mutuellement par les établissements d’enseignement supérieur établis en Europe, et ouverts aux établissements d’autres pays du monde;

les partenariats en faveur de l’innovation, y compris:

  • les alliances pour l’innovation: cette action vise à encourager la coopération stratégique entre des acteurs clés de l’enseignement supérieur et de l’enseignement et de la formation professionnels, du secteur privé et de la recherche – le «triangle de la connaissance» – pour stimuler l’innovation et la modernisation des systèmes d’éducation et de formation en vue de recenser et de développer les aptitudes, les connaissances et les compétences adéquates pour répondre aux futures exigences du marché du travail dans les secteurs et les domaines qui sont stratégiques pour assurer la croissance durable et la compétitivité de l’Europe;
  • les projets prospectifs: cette action visera à encourager l’innovation, la créativité et la participation, ainsi que l’entrepreneuriat social dans différents domaines de l’éducation et de la formation. Elle appuiera des idées tournées vers l’avenir, axées sur des priorités européennes fondamentales, et susceptibles d’être généralisées et d’alimenter l’amélioration des systèmes d’éducation et de formation, ainsi que de faire sensiblement évoluer les méthodes et pratiques employées dans tous les types de cadres d’apprentissage et de participation active en faveur de la cohésion sociale européenne;

les projets de renforcement des capacités, y compris: 

  • les projets de renforcement des capacités dans le domaine de l’enseignement supérieur: cette action soutient les projets en matière de coopération internationale fondés sur des partenariats multilatéraux entre les organisations actives dans le domaine de l’enseignement supérieur dans les États membres de l’UE ou les pays tiers associés au programme et les pays tiers non associés au programme. Ils visent à renforcer la pertinence, la qualité, la modernisation, l’accessibilité et l’enseignement supérieur dans les pays tiers non associés au programme en tant que catalyseurs du développement socio-économique durable;
  • les projets de renforcement des capacités dans le domaine de l’enseignement et de la formation professionnels: cette action dans le domaine de l’enseignement et de la formation professionnels soutient les projets de coopération internationale fondés sur des partenariats multilatéraux entre les organisations actives dans le domaine de l’EFP dans les États membres de l’UE, les pays tiers associés au programme et les pays tiers non associés au programme. Ils visent à renforcer la pertinence, l’accessibilité et la réactivité des établissements et systèmes d’EFP dans les pays tiers non associés au programme, en tant que catalyseurs du développement socio-économique durable;
  • les projets de renforcement des capacités dans le domaine de la jeunesse: cette action soutient la coopération et les échanges dans le domaine de la jeunesse entre les organisations des États membres de l’UE, des pays tiers associés au programme et des pays tiers non associés au programme, et couvre des activités d’apprentissage non formel; elle met l’accent sur le renforcement des capacités des organisations travaillant avec des jeunes en dehors de l’apprentissage formel, tout en garantissant la participation active des jeunes;
  • les projets de renforcement des capacités dans le domaine du sport: cette action soutient les projets de coopération internationale fondés sur des partenariats multilatéraux entre les organisations actives dans le domaine du sport dans les États membres de l’UE, les pays tiers associés au programme et les pays tiers non associés au programme. Ils visent à soutenir les activités et les politiques liées au sport dans les pays tiers non associés au programme comme moyen de promouvoir des valeurs et comme outil éducatif destiné à promouvoir le développement personnel et social des individus et à construire des communautés plus solidaires;

les manifestations sportives à but non lucratif: cette action appuiera la préparation, l’organisation et le suivi de manifestations sportives à but non lucratif organisées dans un ou plusieurs pays par des organisations à but non lucratif ou des organismes publics actifs dans le domaine du sport. Ces manifestations auront pour but d’accroître la visibilité des actions Erasmus+ axées sur le sport et de sensibiliser au rôle joué par le sport dans la promotion de l’inclusion sociale, de l’égalité des chances et des activités physiques bénéfiques pour la santé.

Les plateformes en ligne comme eTwinning, la plateforme électronique pour l’éducation des adultes en Europe (EPALE), le portail «School Education Gateway» et le portail européen de la jeunesse offriront des espaces virtuels de collaboration, des bases de données pour la recherche de partenaires, des communautés de pratique et d’autres services en ligne à destination des enseignants, des formateurs, des animateurs socio-éducatifs, des décideurs politiques et des autres professionnels du secteur, ainsi que des élèves, des jeunes et des apprenants adultes d’Europe et d’ailleurs.

Action clé nº 3 – soutien à l’élaboration des politiques et à la coopération

La présente action clé soutient:

l’action «Les jeunes européens ensemble» (ciblant les organisations de jeunesse au niveau local et les organisations de plus grande envergure), appuyant les partenariats par-delà les frontières. Les activités organisées dans le cadre de cette action devraient contribuer à élargir le dialogue avec les jeunes pour assurer une diversité de voix et un large éventail de jeunes au sein des organisations de jeunesse et au-delà, y compris des jeunes ayant moins d’opportunités. Elles devraient comprendre divers canaux traditionnels et numériques et faciliter le développement de partenariats et de réseaux, permettant la participation et l’accès des ONG locales et des mouvements de jeunesse.

En outre, cette action clé couvre:

  • les actions visant à préparer et à appuyer la mise en œuvre du programme stratégique de l’UE sur l’éducation, la formation, la jeunesse et le sport, y compris des programmes sectoriels relatifs à l’enseignement supérieur, à l’enseignement et à la formation professionnels, aux établissements scolaires et à la formation des adultes, notamment en facilitant la gouvernance et le fonctionnement des méthodes ouvertes de coordination;
  • la mise en place d’expérimentations relatives à la politique européenne, menées par les autorités publiques de haut niveau et impliquant la réalisation, dans plusieurs pays, d’essais sur le terrain portant sur des mesures stratégiques, sur la base de solides méthodes d’évaluation. Conformément à la stratégie de l’Union européenne en faveur de la jeunesse, une aide financière sera également accordée aux structures qui animent les groupes de travail nationaux désignés par chaque autorité nationale dans le cadre du dialogue de l’UE en faveur de la jeunesse au niveau national;
  • les actions visant à réunir des éléments factuels et des connaissances sur les politiques et les systèmes d’éducation, de formation, de jeunesse et de sport aux échelles nationale et européenne, en vue de faciliter une élaboration raisonnée des politiques. La collecte et l’analyse des éléments factuels seront menées à bien au moyen d’enquêtes et d’études à l’échelle européenne ou internationale ainsi que d’expertises thématiques et d’expertises sur les situations propres aux différents pays;
  • les actions qui facilitent la transparence et la reconnaissance des compétences et certifications, ainsi que le transfert de crédits, pour favoriser l’assurance de la qualité, soutenir la validation de l’apprentissage non formel et informel, la gestion des connaissances et l’orientation. Cette catégorie inclura aussi le soutien octroyé aux organismes ou réseaux nationaux et européens qui facilitent les échanges transeuropéens ainsi que la mise en place de parcours d’apprentissage flexibles entre différents domaines de l’éducation, de la formation et de la jeunesse et entre les contextes d’apprentissage formel, non formel et informel;

les actions qui favorisent le dialogue stratégique avec les parties prenantes à l’intérieur et à l’extérieur de l’Union européenne par le truchement, notamment, de conférences, d’événements et d’autres activités associant des décideurs politiques, des professionnels du secteur et d’autres acteurs compétents dans les domaines de l’éducation, de la formation, de la jeunesse et du sport, dans le but d’attirer l’attention sur les programmes stratégiques européens pertinents et de promouvoir l’Europe en tant que destination d’excellence pour les études et la recherche;

  • la coopération avec les organisations internationales ayant une expertise et une capacité d’analyse largement reconnues (comme l’OCDE et le Conseil de l’Europe), pour renforcer l’influence et la valeur ajoutée des politiques dans les domaines de l’éducation, de la formation, de la jeunesse et du sport.

Actions Jean Monnet

Les actions Jean Monnet soutiendront:

  • l’action Jean Monnet dans le domaine de l’enseignement supérieur: cette action soutient les établissements d’enseignement supérieur d’Europe et d’ailleurs afin de promouvoir l’enseignement et la recherche sur le sujet de l’intégration européenne ainsi que les échanges et débats associant les milieux universitaires et les responsables politiques et portant sur les priorités stratégiques de l’Union. Les sous-actions bénéficiant d’un soutien sont les suivantes: Modules Jean Monnet: programmes courts d’enseignement dans un ou plusieurs domaines des études sur l’Union européenne; Chaires Jean Monnet: postes d’enseignement de plus longue durée avec une spécialisation dans les études sur l’Union européenne pour les professeurs d’université à titre individuel; Centres d’excellence Jean Monnet: points focaux qui centralisent les connaissances d’experts de haut niveau dans différents domaines des études sur l’Union européenne et mettent en place des activités transnationales et des liens structurels avec des établissements universitaires dans d’autres pays;  
  • l’action Jean Monnet dans d’autres domaines de l’éducation et de la formation: cette action promeut la connaissance de l’Union européenne dans les établissements scolaires et d’enseignement et de formation professionnels (EFP) dans les États membres de l’UE et les pays tiers associés au programme. Elle vise à permettre aux prestataires de services éducatifs d’élaborer des contenus et de les fournir aux apprenants, à permettre aux prestataires de formation des enseignants de soutenir les enseignants au moyen de méthodologies et de connaissances actualisées sur les questions relatives à l’Union européenne et à promouvoir les débats et échanges entre les représentants des établissements scolaires et d’EFP et les parties prenantes sur l’apprentissage des sujets relatifs à l’Union européenne. Les sous-actions bénéficiant d’un soutien sont les suivantes: formation des enseignants: conception et offre de propositions de formation structurée sur des sujets relatifs à l’UE pour les enseignants; Apprentissage des initiatives de l’UE: promotion d’une meilleure compréhension, dans l’enseignement général et la formation professionnelle (CITE 1-4);
  • le débat politique Jean Monnet: les réseaux Jean Monnet dans l’enseignement supérieur, conformément à un thème spécifique lié à une priorité de la Commission, recueilleront, partageront et examineront entre partenaires les résultats de recherche, le contenu des cours et les expériences, ainsi que les produits (études, articles, contenu des cours, etc.); réseaux pour d’autres domaines de l’enseignement et de la formation, échange de bonnes pratiques et expérience du co-enseignement au sein d’un groupe de pays;
  • le soutien accordé à des établissements désignés: l’action soutient les établissements qui poursuivent un objectif d’intérêt européen, en fournissant à l’Union européenne, à ses États membres et à ses citoyens des services de qualité dans des domaines prioritaires spécifiques. Les principales activités et actions de sensibilisation menées par ces établissements comprennent des activités de recherche, y compris la collecte et l’analyse de données pour alimenter les futures politiques, des activités d’enseignement sur place et en ligne à destination des futurs membres du personnel des organisations internationales et des fonctionnaires, notamment dans les domaines du droit et de la gestion, l’organisation d’événements portant sur des questions prioritaires pour l’Union et la diffusion de résultats spécifiques et d’informations générales à l’intention du grand public.