Skip to main content

Erasmus+

EU programme for education, training, youth and sport
Search the guide

Partie A - informations générales sur le programme Erasmus+

Erasmus+ est le programme de l’UE dans les domaines de l’éducation, de la formation, de la jeunesse et du sport pour la période 2021-2027. L’éducation, la formation, la jeunesse et le sport sont des domaines fondamentaux qui aident les citoyens à assurer leur développement personnel et professionnel. Une éducation et une formation inclusives et de qualité, tout comme l’apprentissage informel et non formel, permettent, à terme, de doter les jeunes et les participants de tous âges des certifications et des compétences requises pour assurer leur participation active à la société démocratique, développer leur compréhension interculturelle et faciliter une transition réussie sur le marché du travail. Fort de la réussite du programme au cours de la période 2014-2020, Erasmus+ a été renforcé pour accroître les possibilités offertes à un plus grand nombre de participants et à un plus large éventail d’organisations, en mettant l’accent sur son impact qualitatif et en contribuant à des sociétés plus inclusives, plus cohésives, plus vertes et plus adaptées au numérique.

Les citoyens européens doivent acquérir plus efficacement les connaissances, les aptitudes et les compétences nécessaires dans une société en pleine mutation qui devient de plus en plus mobile, multiculturelle et numérique. Les séjours à l’étranger à des fins d’études, d’apprentissage et d’emploi devraient devenir la norme, et la possibilité d’apprendre deux autres langues en plus de sa langue maternelle devrait être offerte à chacun. Le programme Erasmus+ est une composante essentielle pour appuyer les objectifs de l’espace européen de l’éducation, du plan d’action en matière d’éducation numérique 2021-2027, de la stratégie de l’Union européenne en faveur de la jeunesse et du plan de travail de l’Union européenne en faveur du sport.

Comme l’a montré la pandémie de COVID-19, l’accès à l’éducation s’avère, plus que jamais, indispensable pour garantir une reprise rapide, tout en favorisant l’égalité des chances pour tous. Dans le cadre de ce processus de relance, le programme Erasmus+ porte sa dimension inclusive vers un nouvel horizon en favorisant les possibilités de développement personnel, socio-éducatif et professionnel des personnes en Europe et ailleurs, dans le but de ne laisser personne de côté.

Pour accroître l’impact qualitatif de ses actions et garantir l’égalité des chances, le programme se tournera plus largement et plus efficacement vers des personnes d’âges différents et aux origines culturelles, sociales et économiques variées. L’une des priorités centrales du programme est de se rapprocher des personnes ayant moins d’opportunités, telles que les personnes handicapées et les migrants, ainsi que les citoyens de l’Union européenne qui vivent dans des zones éloignées ou qui connaissent des difficultés socio-économiques. De cette façon, le programme encouragera aussi ses participants, en particulier les jeunes, à s’engager dans la société civile et à apprendre à y participer, en les sensibilisant aux valeurs communes de l’Union européenne. Le programme continuera à autonomiser les jeunes et à encourager leur participation à la vie démocratique, en particulier via des activités de soutien liées à l’Année européenne de la jeunesse 2022, qui a été annoncée lors du discours sur l’état de l’Union en septembre 2021.

En outre, le renforcement des compétences numériques et des compétences et aptitudes dans les domaines tournés vers l’avenir, comme la lutte contre le changement climatique, l’énergie propre, l’intelligence artificielle, la robotique et l’analyse des mégadonnées, entre autres, est essentiel pour garantir la cohésion et la croissance durable de l’Europe à l’avenir. Le programme peut y apporter une contribution significative en stimulant l’innovation et en comblant les lacunes européennes en matière de connaissances, d’aptitudes et de compétences. Les entreprises européennes doivent gagner en compétitivité grâce aux talents et à l’innovation. Ces investissements dans les connaissances, les aptitudes et les compétences profiteront aux particuliers, aux établissements, aux organisations et à la société dans son ensemble, car ils contribueront à la croissance durable et garantiront l’équité, la prospérité et l’inclusion sociale en Europe et au-delà.

Un autre défi concerne une tendance généralisée en Europe: la participation limitée à la vie démocratique et le faible niveau de connaissance et de conscience des questions européennes et de leur incidence sur la vie de tous les citoyens européens. De nombreuses personnes sont réticentes, ou ont des difficultés, à s’engager activement dans la vie politique et sociale de leurs communautés ou de l’Union européenne et à y participer. Le renforcement de l’identité européenne et de la participation des jeunes aux processus démocratiques est d’une importance fondamentale pour l’avenir de l’Union. Ce problème peut aussi être traité par l’intermédiaire d’activités d’apprentissage non formel, qui visent à renforcer les aptitudes et les compétences des jeunes, ainsi que leur citoyenneté active.

Conformément aux priorités de l’Union européenne visant à rendre son économie durable, les projets devraient être conçus dans le respect de l’environnement et intégrer des pratiques écologiques à tous les niveaux. Lors de l’élaboration de leurs projets, les organisations et les participants concernés devraient adopter une approche respectueuse de l’environnement, qui les encourage à aborder des questions environnementales et à s’informer à leur sujet, à réfléchir à ce qui peut être mis en place à leur échelle, et à trouver des méthodes de remplacement plus écologiques pour mettre en œuvre leurs activités.

Il est crucial d’appuyer et de faciliter la coopération transnationale et internationale entre les organisations dans les domaines de l’éducation, de la formation, de la jeunesse et du sport afin d’autonomiser les citoyens en les dotant de davantage de compétences clés, de lutter contre le décrochage scolaire et de permettre la reconnaissance des compétences acquises grâce à l’apprentissage formel, informel et non formel. Cette coopération facilite la circulation des idées, la transmission des bonnes pratiques et de l’expertise ainsi que le renforcement des capacités numériques, contribuant ainsi à une éducation de haute qualité tout en consolidant la cohésion sociale. Le programme Erasmus+ est l’une des réussites les plus éclatantes de l’Union européenne. Il s’appuie sur les résultats obtenus par plus de 30 ans de programmes européens menés dans les domaines de l’éducation, de la formation, de la jeunesse et du sport, couvrant des partenariats de dimension tant intra-européenne qu’internationale.

Le guide du programme Erasmus+ est rédigé conformément au programme de travail annuel Erasmus+ adopté par la Commission européenne. Il peut donc faire l’objet de révisions visant à tenir compte des priorités et lignes d’action définies dans les programmes de travail adoptés les années suivantes. L’exécution du présent guide est également subordonnée à la disponibilité des crédits qui sont prévus dans le projet de budget après l’adoption par l’autorité budgétaire de l’UE du budget pour l’année concernée, ou qui sont prévus par le système des douzièmes provisoires.