Skip to main content

Erasmus+

EU programme for education, training, youth and sport

Search the guide

Qui met en œuvre le Programme Erasmus+?

La Commission Européenne

La Commission européenne assume la responsabilité finale du fonctionnement du programme Erasmus+. Elle gère les budgets et définit les priorités, objectifs et critères du programme en permanence. En outre, elle guide et supervise l’exécution générale, le suivi et l’évaluation du programme au niveau européen. La Commission européenne endosse également l’entière responsabilité de la supervision et de la coordination des structures chargées de l’exécution du programme au niveau national.

L’agence Exécutive Européenne Pour L’éducation Et La Culture (EACEA)

À l’échelle européenne, l’Agence exécutive européenne pour l’éducation et la culture (EACEA) de la Commission européenne a la responsabilité d’exécuter plusieurs actions du programme Erasmus+. L’EACEA assure la mise œuvre du programme en gestion directe. Outre les informations figurant dans le présent guide, les documents relatifs aux appels à propositions et les formulaires de candidature pertinents pour les actions couvertes par ce guide et gérées par l’Agence exécutive sont publiés sur le portail «Financements et appels d’offres»: https://ec.europa.eu/info/funding-tenders/opportunities/portal/screen/home

L’Agence exécutive est chargée de la gestion du cycle de vie complet de ces projets, depuis la promotion du programme, l’évaluation des demandes de subventions et la supervision des projets, jusqu’à la diffusion des résultats des projets et du programme. Elle est également responsable du lancement des appels à propositions concernant certaines actions du programme qui ne sont pas couvertes dans ce guide.

La Commission européenne, notamment par l’intermédiaire de l’Agence exécutive, est également chargée des actions suivantes:

  • réaliser des études dans les domaines soutenus par le programme;
  • mener des recherches et des activités fondées sur des éléments probants au travers du réseau Eurydice;
  • améliorer la visibilité et l’effet systémique du programme grâce aux activités de diffusion et d’exploitation des résultats du programme;
  • garantir la gestion contractuelle et le financement des organismes et réseaux soutenus par le programme Erasmus+;
  • gérer les appels d’offres relatifs à la fourniture de services dans le cadre du programme.

Les Agences Nationales

Le programme Erasmus+ est mis en œuvre principalement par gestion indirecte. Par conséquent, la Commission européenne confie les tâches d’exécution budgétaire aux agences nationales. L’objectif de cette démarche est de rapprocher le plus possible Erasmus+ de ses bénéficiaires et de l’adapter à la diversité des systèmes nationaux d’éducation, de formation et de jeunesse. À cette fin, chaque État membre de l’UE ou pays tiers associé au programme a nommé au moins une ou plusieurs agences nationales (pour les coordonnées, veuillez consulter la page suivante: https://ec.europa.eu/programmes/erasmus-plus/contact_fr). Ces agences nationales soutiennent et exécutent le programme à l’échelle nationale et font le lien entre la Commission européenne et les organisations participantes aux échelles locale, régionale et nationale. Leurs tâches sont les suivantes:   

  • donner des informations appropriées sur le programme Erasmus+;
  • gérer un processus de sélection équitable et transparent pour les propositions de projets à financer dans leur pays;
  • superviser et évaluer l’exécution du programme dans leur pays;
  • apporter un soutien aux candidats et aux organisations participantes sur tout le cycle de vie du projet;
  • collaborer efficacement avec le réseau de toutes les agences nationales et la Commission européenne;
  • promouvoir le programme et en garantir la visibilité;
  • favoriser la diffusion et l’exploitation des résultats du programme aux échelles locale et nationale.

De plus, les agences nationales jouent un rôle important de structures intermédiaires pour l’élaboration des politiques et l’exécution qualitative du programme Erasmus+ en:

  • menant à bien des projets et des activités, autres que les tâches de gestion du cycle de vie du projet, qui soutiennent l’exécution qualitative du programme ou favorisent l’évolution des politiques dans les domaines soutenus par le programme, comme des activités de formation et de coopération et des activités de mise en réseau;
  • donnant leur soutien aux primodemandeurs, aux organisations moins expérimentées et aux groupes cibles ayant moins d’opportunités afin de supprimer les obstacles susceptibles de les empêcher de participer pleinement au programme;
  • cherchant à coopérer avec des autorités nationales et des organismes externes afin d’accroître l’incidence du programme dans leurs domaines d’intervention respectifs, aussi bien dans leur pays que dans l’Union européenne.

La démarche de soutien adoptée par les Agences nationales vise à guider les demandeurs potentiels et les bénéficiaires du programme dans toutes les phases, du premier contact avec le programme à la mise en œuvre du projet et l’évaluation finale, en passant par le processus de candidature. Cette approche respecte les principes d’équité et de transparence des procédures de sélection. Elle s’appuie sur l’idée que, pour garantir l’égalité des chances pour chacun, il est nécessaire de soutenir les groupes cibles du programme grâce à des systèmes de conseil, d’orientation, de suivi et d’encadrement adaptés à leurs besoins.

Les appels à propositions pertinents portant sur les actions gérées par les agences nationales Erasmus+ sont publiés sur le site web Erasmus+1  et diffusés sur les sites web des agences nationales.

Quels sont les autres organismes associés à l’exécution du Programme?

Outre les organismes mentionnés ci-dessus, les centres de ressources et bureaux d’information, plateformes et réseaux d’experts et de connaissances suivants fournissent une expertise complémentaire pour l’exécution du programme Erasmus+.

Centres de Ressources SALTO

L’objectif des centres de ressources SALTO est d’améliorer la qualité et l’impact du programme Erasmus+ au niveau systémique en fournissant une expertise, des ressources, des informations et des formations dans des domaines spécifiques aux agences nationales Erasmus+ et aux autres acteurs de l’éducation, de la formation et de l’animation socio-éducative. Ces activités comprennent notamment l’organisation de formations, de séminaires, d’ateliers, de visites d’étude, de forums et d’activités de renforcement de la coopération et des partenariats sur les sujets prioritaires d’Erasmus+.

Chaque centre de ressources SALTO peut couvrir tout ou partie des domaines du programme. Ils peuvent, en fonction de leur champ d’action, mettre l’accent sur une thématique ou sur une région (pays du partenariat oriental et Russie, Méditerranée du Sud, Balkans occidentaux), ou sur un soutien (corps européen de solidarité, activités de formation et de coopération). Les centres de ressources SALTO régionaux, par exemple, couvrent uniquement des actions dans le domaine de la jeunesse.

En outre, les centres de ressources SALTO proposent une série d’outils et de bases de données en ligne par l’intermédiaire des sites web SALTO, tels qu’une vue d’ensemble des activités de formation européennes pour les animateurs socio-éducatifs dans le calendrier européen de formation, des outils et méthodes pour les activités éducatives, des possibilités d’apprentissage en ligne, une base de données des formateurs et des personnes ressources dans le domaine de l’animation socio-éducative et la possibilité de rechercher des organisations partenaires. Les centres de ressources SALTO sont notamment chargés d’assurer le suivi des réalisations du programme, des expériences et des enseignements tirés dans leurs domaines spécifiques et de les présenter.

Centres de ressources salto appuyant les priorités transversales D’erasmus+

Conformément aux priorités transversales d’Erasmus+, quatre centres de ressources SALTO appuient ces priorités:

Centres SALTO consacrés à l’inclusion et à la Diversité

Deux centres de ressources SALTO collaborent pour soutenir la priorité liée à l’inclusion et à la diversité dans tous les domaines du programme: l’un dans le domaine de l’éducation et de la formation et l’autre dans le domaine de la jeunesse.

Ces centres de ressources SALTO ont pour mission d’améliorer la qualité et les retombées des projets Erasmus+, afin de rendre le programme plus inclusif et plus diversifié.

Plus particulièrement, ces centres SALTO font également office de pôles de connaissances fondés sur des données probantes, et d’intermédiaires impartiaux tirant parti de leur expertise et de leur expérience en matière de gestion du programme dans le domaine de l’inclusion et de la diversité. Cela implique que ces centres doivent, en permanence, renforcer les connaissances et les enseignements tirés de la mise en œuvre du programme dans ce domaine thématique et les consacrer à l’élaboration du programme en coopération avec le réseau des agences nationales et la Commission par l’intermédiaire des plateformes appropriées. En outre, ces centres SALTO aident les agences nationales à mettre en œuvre le programme de manière à traduire dans la pratique les décisions politiques pertinentes (par exemple, conclusions/résolutions du Conseil), les résultats des activités d’apprentissage mutuel et les décisions relatives à la priorité accordée à l’inclusion et à la diversité.

Les principales responsabilités qui incombent aux centres SALTO consacrés à l’inclusion et à la diversité sont les suivantes:

  • améliorer la qualité et les retombées des projets et des activités d’Erasmus+, en mettant l’accent sur la priorité accordée à l’inclusion et à la diversité;
  • contribuer à optimiser la mise en œuvre, le contrôle et le suivi de la priorité accordée à l’inclusion et à la diversité en matière d’éducation et de formation, tel que défini dans le programme Erasmus+;
  • jouer un rôle clé en aidant les agences nationales à analyser et à évaluer l’incidence des projets en mettant l’accent sur la priorité accordée à l’inclusion et à la diversité en matière d’éducation et de formation.

Centre SALTO consacré à la transition écologique et au développement durable

Le centre de ressources SALTO consacré à la transition écologique et au développement durable couvre tous les domaines du programme Erasmus+ et contribue à relever les défis posés par le changement climatique au moyen de nos programmes, en abordant des sujets liés au climat et à l’environnement dans l’ensemble des actions.

Ce centre SALTO soutient la mise en œuvre de la priorité accordée à la protection de l’environnement, à la durabilité et à la lutte contre le changement climatique dans les nouveaux programmes, conformément au pacte vert pour l’Europe et au pacte pour le climat, en appuyant les actions de l’espace européen de l’éducation en matière d’éducation au climat et à la durabilité, et en contribuant directement à la réalisation de l’un des 11 objectifs pour la jeunesse européenne («Une Europe verte et durable») inclus dans la stratégie de l’Union européenne en faveur de la jeunesse. Les principales responsabilités qui incombent au centre SALTO consacré à la transition écologique et au développement durable sont les suivantes:

  • améliorer la qualité et les retombées des projets et des activités d’Erasmus+, en mettant l’accent sur la durabilité et la lutte contre le changement climatique;
  • contribuer à optimiser la mise en œuvre, le contrôle et le suivi de la priorité accordée à la protection de l’environnement, à la durabilité et à la lutte contre le changement climatique, comme défini dans les programmes d’Erasmus+ et du corps européen de solidarité;
  • jouer un rôle clé en aidant les agences nationales à analyser et à évaluer l’incidence des projets en mettant l’accent sur la priorité accordée dans les programmes à la protection de l’environnement, à la durabilité et à la lutte contre le changement climatique.

Centre SALTO consacré à l’éducation numérique

Le centre de ressources numériques SALTO couvre tous les domaines du programme Erasmus+ et, conformément au plan d’action en matière d’éducation numérique et aux principaux documents stratégiques en faveur de la jeunesse, soutient la mise en œuvre de la dimension numérique en tant que priorité absolue des programmes d’Erasmus+ et du corps européen de solidarité, en améliorant en permanence la qualité de l’enseignement numérique et des aspects numériques dans le domaine de la jeunesse. Il fait office de pôle de connaissances fondé sur des données probantes dans le domaine de l’éducation numérique et de la jeunesse, et consacre les connaissances dans son domaine de compétence à l’élaboration du programme et des politiques. Les principales responsabilités du centre de ressources numériques SALTO sont les suivantes:

  • améliorer la qualité et les retombées des projets et des activités de nos programmes, en mettant l’accent sur les priorités numériques;
  • contribuer à optimiser la mise en œuvre, le contrôle et le suivi des priorités accordées à l’éducation numérique et à la jeunesse, comme défini dans les programmes d’Erasmus+ et du corps européen de solidarité;
  • jouer un rôle clé en aidant les agences nationales à analyser et à évaluer l’incidence des projets en mettant l’accent sur les priorités numériques des programmes, ce qui alimenterait également les échanges de vues entre parties intéressées et responsables politiques et notamment le pôle d’éducation numérique européen.

Centre SALTO consacré à la participation et à l’information

Le centre de ressources informatives et de participation SALTO couvre tous les domaines du programme Erasmus+ et met en place des actions stratégiques et innovantes pour encourager la participation active à la vie démocratique, notamment en:

  • élaborant des lignes directrices à l’intention des candidats et des bénéficiaires, en particulier pour encourager la participation des jeunes au processus décisionnel démocratique, la participation des jeunes à la vie civique et sociale grâce au bénévolat ou à une prise de fonction dans une organisation de jeunesse;
  • fournissant des orientations et un soutien à l’ensemble des agences nationales concernant les stratégies de pointe permettant de sensibiliser un plus grand nombre de jeunes, en améliorant la qualité et l’incidence des activités d’information ainsi que leur caractère inclusif, et la durabilité et la transférabilité des résultats des projets.

Outre ces centres de ressources SALTO, deux centres de ressources SALTO consacrés à des domaines spécifiques contribuent à renforcer les capacités des agences nationales et des organisations bénéficiaires qui souhaitent collaborer avec Erasmus+, en facilitant la coopération transnationale, la mise en réseau et l’apprentissage mutuel entre les agences nationales et les différentes parties prenantes, principalement par des activités de formation et de coopération.

Les activités de formation et de coopération sont organisées par les agences nationales Erasmus+ dans le but d’apporter une valeur ajoutée et d’améliorer la qualité globale du programme Erasmus+. Il peut s’agir d’ateliers, de séminaires et d’autres types d’événements ou d’activités (tels que la recherche) axés sur le partage des bonnes pratiques et des enseignements tirés et offrant des possibilités de mise en réseau entre les parties prenantes d’Erasmus+. En particulier, les séminaires de mise en contact constituent un moyen efficace de trouver des partenaires pour les primodemandeurs. Les participants aux activités de formation et de coopération peuvent être des représentants d’établissements qui participent déjà au programme Erasmus+ ou qui envisagent de demander une subvention dans le cadre du programme.

Centre SALTO consacré à la formation et à la coopération en matière d’éducation et de formation

  • Il offre une plateforme de soutien aux activités européennes de formation et de coopération;
  • Il permet aux parties prenantes notamment de renforcer leurs capacités organisationnelles pour faire pleinement usage des possibilités que leur offre Erasmus+;
  • Il permet d’échanger les bonnes pratiques entre les pays européens, de trouver des partenaires, ou d’accroître l’effet de leurs projets au niveau européen.

Pour plus d’informations, voir: www.salto-et.net. 

Centre SALTO consacré à la formation et à la coopération dans le domaine de la jeunesse

Le centre de ressources SALTO consacré à la formation et à la coopération met l’accent sur l’élaboration d’actions stratégiques et innovantes visant à garantir la qualité d’ensemble de l’approche à l’égard des stratégies et des activités de formation dans le domaine de la jeunesse, ainsi que la reconnaissance de l’apprentissage non formel et informel dans le travail des jeunes partout en Europe, notamment:

  • en élaborant et en mettant en œuvre les processus, les activités et les outils de la stratégie Youthpass pour soutenir et promouvoir la reconnaissance et la validation des activités d’apprentissage non formel et informel et l’animation socio-éducative;
  • en élaborant et en mettant en œuvre les processus, les activités et les outils de la stratégie européenne en matière de formation dans le domaine de la jeunesse, pour soutenir le renforcement des capacités et le développement d’une animation socio-éducative européenne de qualité;
  • en améliorant la qualité des projets en faveur de la jeunesse par des formations, des outils, ainsi que des publications et orientations pratiques;
  • en apportant un soutien aux agences nationales dans le cadre de la gestion des connaissances et de la formation du personnel.

Centres de ressources SALTO régionaux dans le domaine de la jeunesse

Les trois centres de ressources SALTO régionaux (SALTO EUROPE DU SUD-EST, SALTO EUROPE ORIENTALE et CAUCASE, et SALTO EUROMED) promeuvent la coopération stratégique et innovante entre les parties prenantes des États membres de l’UE et pays tiers associés et non associés au programme dans le cadre d’Erasmus+ et du corps européen de solidarité, dans le but:

  • d’accroître la quantité, la qualité et l’incidence des projets et des partenariats,
  • de soutenir l’animation socio-éducative et l’élaboration de politiques en faveur de la jeunesse dans les pays tiers non associés au programme;respectivement dans les Balkans occidentaux, le partenariat oriental et la Russie et la Méditerranée du Sud.

De plus amples informations sont disponibles aux adresses suivantes: www.salto-et.net et www.salto-youth.net

Bureaux d’information

Bureaux Nationaux Erasmus+

Dans certains pays tiers non associés au programme (Balkans occidentaux, voisinage orientale, pays du sud de la Méditerranée et Asie centrale), les bureaux nationaux Erasmus+ (BNE) aident la Commission, l’Agence exécutive et les autorités locales dans l’exécution du programme Erasmus+. Dans ces pays, ils jouent le rôle de centre de liaison pour leurs parties prenantes associées au programme Erasmus+ dans le domaine de l’enseignement supérieur, de l’enseignement et de la formation professionnels, de la jeunesse et du sport. Ils contribuent à renforcer la connaissance, la visibilité, la pertinence, l’efficacité et l’impact de la dimension internationale d’Erasmus+.

Les bureaux nationaux Erasmus+ remplissent les fonctions suivantes:

  • fournir des informations sur les activités Erasmus+ ouvertes à la participation de leurs pays (notamment dans les domaines de l’enseignement supérieur, de l’EFP, de la jeunesse et des sports, le cas échéant);
  • conseiller et aider les candidats potentiels;
  • coordonner l’équipe locale des experts de la réforme de l’enseignement supérieur;
  • contribuer aux études et aux événements;
  • soutenir le dialogue sur la politique;
  • entretenir les contacts avec les autorités locales et les délégations de l’UE;
  • suivre les évolutions des politiques dans les domaines susmentionnés dans leur pays.

Points Focaux Nationaux Erasmus+

Dans certains pays tiers non associés au programme (Amériques, Afrique subsaharienne, Moyen-Orient, Asie et Pacifique), le réseau des points focaux nationaux aide la Commission, l’Agence exécutive et les autorités locales à fournir des orientations, des informations pratiques et une assistance sur tous les aspects de la participation au programme Erasmus+ dans les domaines de l’enseignement supérieur, de la jeunesse, de l’enseignement et de la formation professionnels et du sport. Ils agissent en tant que points focaux pour les parties prenantes dans leur pays et contribuent à l’amélioration de la sensibilisation, de la visibilité, de la pertinence, de l’efficacité et de l’incidence de la dimension internationale du programme Erasmus+.

Centres Nationaux D’information Sur La Reconnaissance Académique Des Diplômes (NARIC)

Le réseau NARIC fournit des informations sur la reconnaissance des diplômes et des périodes d’études passées dans d’autres pays européens. Il donne aussi des conseils sur les diplômes universitaires étrangers dans les pays disposant d’un centre NARIC. Le réseau NARIC fournit des conseils éclairés à toute personne voyageant à l’étranger dans le but d’y travailler ou d’y poursuivre des études supérieures, de même qu’aux établissements d’enseignement, aux étudiants, aux conseillers, aux parents, aux enseignants et aux employeurs potentiels.

La Commission européenne soutient les activités du réseau NARIC à travers l’échange d’informations et d’expériences entre les pays, la définition de bonnes pratiques, l’analyse comparative des systèmes et des politiques dans ce domaine, ainsi que la discussion et l’analyse des questions d’intérêt commun relevant de la politique de l’éducation.

Pour en savoir plus, veuillez consulter la page suivante: https://www.enic-naric.net/

Réseau eurodesk

Le réseau Eurodesk propose aux jeunes et à ceux qui travaillent avec eux des services d’information sur les possibilités à l’échelle européenne dans les domaines de l’éducation, de la formation et de la jeunesse, et sur la participation des jeunes à des activités européennes.

Présent dans tous les États membres de l’UE et les pays tiers associés au programme et coordonné à l’échelle européenne par le bureau «Eurodesk Brussels Link», le réseau Eurodesk propose des services de renseignement, des informations relatives au financement, des événements et des publications. Il contribue également à l’animation du portail européen de la jeunesse.

Le portail européen de la jeunesse offre des informations et des possibilités aux niveaux national et européen susceptibles d’intéresser les jeunes qui vivent, étudient ou travaillent en Europe. Il fournit des informations dans 28 langues.

Pour accéder au portail de la jeunesse européenne, veuillez consulter http://europa.eu/youth/. Pour de plus amples informations sur Eurodesk, veuillez consulter: https://www.eurodesk.eu

Otlas – outil de recherche de partenaires pour les organisations dans le domaine de la jeunesse

Outil central de recherche de partenaires en ligne pour les organisations dans le domaine de la jeunesse, Otlas est l’un des outils créés et hébergés par les centres de ressources SALTO Youth. Les organisations peuvent enregistrer leurs coordonnées et domaines d’intérêt sur Otlas et créer des demandes de partenariat pour des idées de projets.

De plus amples informations sont disponibles aux adresses suivantes: www.salto-youth.net/otlas ou https://www.otlas.eu/

Plateformes et outils

La Plateforme Des Résultats Des Projets Erasmus+

La plateforme des résultats des projets Erasmus+ permet d’accéder aux informations et résultats concernant tous les projets financés au titre du programme Erasmus+. Les organisations peuvent trouver l’inspiration en puisant dans cette vaste masse d’informations sur les projets et tirer parti des résultats obtenus et des enseignements tirés de la mise en œuvre du programme Erasmus+. 

Les informations et les résultats des projets diffusés sur la plateforme doivent être entièrement conformes aux règles de protection des données à caractère personnel et aux réglementations en vigueur. La responsabilité de l’application de ces mesures incombe principalement aux bénéficiaires des projets, sous la supervision des responsables des projets dans les agences.

Les recherches parmi les projets peuvent s’effectuer par mot clé, action clé, année, pays, thème, type de résultats, etc. Les recherches effectuées peuvent être enregistrées et systématiquement mises à jour pour intégrer des informations sur les derniers projets en date, selon des critères préalablement définis. Les projets de bonnes pratiques – recensés en fonction de leur pertinence stratégique, de leur incidence et de leur potentiel de communication – sont mis en évidence.

La plateforme des résultats des projets Erasmus+ peut être consultée à l’adresse suivante: https://ec.europa.eu/programmes/erasmus-plus/projects_fr

La Plateforme Educative Destinée Aux Etablissements Scolaires Européens (ESEP) et Etwinning

La plateforme européenne pour l’éducation scolaire est le point de rencontre de tous les acteurs du secteur de l’éducation scolaire (personnel scolaire, chercheurs, responsables politiques et autres professionnels) à tous les niveaux, de l’éducation et l’accueil des jeunes enfants jusqu’aux établissements scolaires de cycle primaire et secondaire, y compris dans l’enseignement et la formation professionnels initiaux.

La plateforme abrite également eTwinning, une communauté d’enseignants et de personnel scolaire hébergeant un espace sécurisé accessible uniquement au personnel agréé par les organisations d’assistance nationales. Les participants peuvent prendre part à de nombreuses activités: organisation de projets avec d’autres écoles et d’autres classes; discussions avec des collègues et mise en place de réseaux professionnels; exploitation de diverses possibilités de développement professionnel (en ligne et en personne).

Les enseignants et établissements scolaires participant à eTwinning reçoivent le soutien de leurs organisations d’assistance nationales. Il s’agit d’organisations nommées par les autorités nationales compétentes. Ces services aident les écoles durant le processus d’inscription, la recherche de partenaires et l’activité du projet, promeuvent l’utilisation d’eTwinning, décernent des prix et des labels de qualité et organisent des activités de développement professionnel pour les enseignants.

Les organisations d’assistance nationales sont coordonnées par un service d’assistance central, qui est aussi responsable du développement de la plateforme éducative destinée aux établissements scolaires européens et de l’organisation d’activités de développement professionnel pour les enseignants à l’échelle européenne.

La plateforme éducative destinée aux établissements scolaires européens et eTwinning sont accessibles en ligne à l’adresse suivante: https://school-education.ec.europa.eu/

Plateforme Electronique pour L’éducation Des Adultes (EPALE)

La plateforme électronique pour l’éducation des adultes en Europe (EPALE) est une initiative de la Commission européenne financée par le programme Erasmus+. Elle est ouverte aux professionnels de l’éducation des adultes (enseignants, éducateurs, formateurs et bénévoles) ainsi qu’aux responsables politiques, chercheurs, journalistes, universitaires et autres acteurs de l’éducation des adultes.

Le site propose des actualités sur les évolutions dans ce domaine et des réseaux interactifs favorisant la mise en relation des utilisateurs de toute l’Europe, le débat et l’échange de bonnes pratiques. EPALE propose de nombreux outils et contenus, et notamment des instruments présentant un intérêt spécifique pour les bénéficiaires (potentiels) d’Erasmus+. Parmi les exemples figurent:

  • un calendrier des cours et des événements;
  • un outil permettant de trouver des partenaires afin de préparer un projet financé par l’UE, ou de trouver ou de proposer la possibilité de participer à une période d’observation en situation de travail;
  • un catalogue des cours dans lequel les visiteurs peuvent trouver un vaste éventail de cours en ligne et hors ligne;
  • des communautés de pratiques, qui constituent un instrument supplémentaire pour contacter des personnes et des organisations partageant un même intérêt;
  • des espaces de collaboration permettant aux partenaires d’un projet d’élaborer ensemble leur projet dans un environnement sûr;
  • Eramus+Space, un outil sûr et sécurisé, en particulier pour les coordinateurs de projets au titre des actions clés nº 1 et nº 2 d’Erasmus+ et leurs partenaires, pour mettre en pratique la mobilité hybride/la coopération et s’en servir à des fins de gestion de projets et de diffusion;
  • un centre de ressources, dans lequel les bénéficiaires d’un projet peuvent trouver du matériel de référence utile et/ou publier des articles, du matériel pédagogique, des rapports, des manuels, ainsi que tout autre matériel produit par leur projet ou organisation, de manière à offrir une possibilité de diffusion supplémentaire;
  • un blogue, sur lequel les participants à des projets peuvent partager leur expérience ou télécharger des vidéos présentant les résultats obtenus d’une manière informelle et dynamique.

Les projets bénéficiant d’un financement de l’Union sont encouragés à partager sur la plateforme les informations relatives aux activités menées et aux résultats obtenus sous la forme de billets de blogue, d’actualités, d’annonces d’événements ou d’autres types d’activités.

EPALE est mis en œuvre par un service d’assistance central et un réseau d’organisations d’assistance nationales dans les États membres de l’UE et les pays tiers associés au programme, qui sont chargés de recenser les informations intéressantes et d’encourager les parties prenantes à utiliser la plateforme et à y contribuer.

EPALE peut être consulté à l’adresse suivante: https://epale.ec.europa.eu/.

Self-reflection on Effective Learning by Fostering the use of Innovative Educational technologies (SELFIE - outil d’autoréflexion sur l’apprentissage efficace grâce à la promotion de l’utilisation de technologies éducatives innovantes).

SELFIE (Self-reflection on Effective Learning by Fostering Innovation through Educational technologies) est un outil d’autoréflexion gratuit, multilingue et en ligne qui aide les établissements scolaires généraux et professionnels à développer leurs capacités numériques.

L’outil «SELFIE for Schools» recueille de manière anonyme les avis des élèves, des enseignants et de la direction sur l’utilisation des technologies dans leur établissement scolaire, L’outil «SELFIE for Schools» recueille de manière anonyme les avis des élèves, des enseignants et de la direction sur l’utilisation des technologies dans leur établissement scolaire, au moyen d’affirmations brèves et de questions, ainsi que d’une échelle d’évaluation simple allant de 1 à 5. Il s’agit d’un instantané («SELFIE») des points forts et faibles de l’établissement quant à l’utilisation des technologies. SELFIE est disponible pour toutes les écoles primaires et secondaires et tous les établissements d’enseignement professionnel en Europe et au-delà, dans plus de 30 langues. Il peut être utilisé par tous les établissements d’enseignement, et pas seulement par ceux qui disposent d’une bonne infrastructure, d’un matériel de qualité et d’une bonne maîtrise de l’utilisation des technologies.

La pandémie de COVID-19 a donné lieu à une transition massive vers les technologies numériques pour le télétravail et l’apprentissage à distance, y compris pour l’EFP. Elle a également mis en évidence la difficulté de maintenir l’élément d’apprentissage en milieu professionnel de l’EFP dans les entreprises; il est donc encore plus urgent d’améliorer l’efficacité du dialogue entre les enseignants de l’EFP et les formateurs en entreprise par des moyens numériques.

Dans le cadre du plan d’action en matière d’éducation numérique, un nouvel outil destiné aux enseignants («SELFIE for Teachers») disponible dans toutes les langues officielles de l’UE permet aux enseignants d’autoévaluer leur compétence numérique et leur confiance et d’obtenir immédiatement un retour d’information sur leurs points forts et leurs lacunes et sur les domaines dans lesquels ils peuvent s’améliorer. Les équipes d’enseignants peuvent également travailler ensemble pour utiliser l’outil et élaborer un plan de formation.

En octobre 2021, le nouvel outil SELFIE réservé à l’apprentissage en milieu professionnel a été lancé dans toutes les langues officielles de l’UE. Il contribue à rapprocher les établissements d’EFP et les entreprises pour leur permettre de discuter ensemble de la meilleure façon d’intégrer les technologies numériques dans l’éducation et la formation dispensées. L’outil SELFIE réservé à l’apprentissage en milieu professionnel rassemble non seulement les trois points de vue des chefs d’établissement, des enseignants de l’EFP et des apprenants, mais intègre également un quatrième point de vue, celui des formateurs en entreprise. Les travaux qui seront menés à l’avenir sur l’outil SELFIE réservé à l’apprentissage en milieu professionnel s’attacheront à déterminer comment cet outil pourra contribuer à l’évaluation et à l’élaboration des politiques au niveau national et au niveau européen. Par ailleurs, l’incidence de l’outil SELFIE réservé à l’apprentissage en milieu professionnel devrait faire l’objet d’une analyse complémentaire pour examiner comment approfondir la participation des entreprises ou pour développer davantage l’outil, qui couvrirait alors divers aspects selon les besoins des entreprises.

L’outil SELFIE a été développé par le Centre commun de recherche et la direction générale de l’éducation, de la jeunesse, du sport et de la culture (DG EAC).

De plus amples informations sur l’outil SELFIE sont disponibles à l’adresse suivante:https://education.ec.europa.eu/fr/selfie    

HEInnovate

Le cadre d’orientation HEInnovate offre aux établissements d’enseignement supérieur (EES), dans l’UE et ailleurs, la possibilité d’examiner leurs capacités d’innovation et d’entrepreneuriat en procédant à une autoréflexion dans une ou plusieurs des huit dimensions disponibles, à savoir:

  • direction et gouvernance;
  • capacité organisationnelle: financement, personnes et incitations;
  • enseignement et apprentissage de l’entrepreneuriat;
  • préparation des entrepreneurs et soutien à ceux-ci;
  • transformation et capacité numérique;
  • échange de connaissances et collaboration;
  • établissement internationalisé;
  • mesure de l’impact.

HEInnovate est également une communauté de pratiques, et ses experts proposent des ateliers aux EES pour améliorer leurs performances en matière d’innovation ainsi que des formations des formateurs afin de diffuser plus largement cette approche au niveau national. Du matériel de formation est disponible sur le site web. La plateforme fournit également des études de cas et des histoires d’utilisateurs afin de présenter des exemples de différentes approches en matière d’innovation adoptées dans des EES dans toute l’UE. Plusieurs rapports nationaux ont été réalisés en collaboration avec l’OCDE et sont disponibles sur les sites web de HEInnovate et de l’OCDE. Les rapports nationaux HEInnovate présentent les approches en matière d’innovation et d’entrepreneuriat dans différents États membres de l’UE.

Les projets financés par Erasmus, tels que les alliances d’universités européennes et les alliances pour l’innovation, sont invités à utiliser HEInnovate, le cas échéant, pour accompagner leurs projets.

HEInnovate peut être consulté à l’adresse suivante: https://heinnovate.eu/en

Le Portail Européen De La Jeunesse

Le portail européen de la jeunesse offre des informations et des possibilités aux niveaux national et européen susceptibles d’intéresser les jeunes qui vivent, étudient ou travaillent en Europe. Il encourage également la participation des jeunes à la vie démocratique en Europe, notamment au moyen du dialogue de l’UE en faveur de la jeunesse et d’autres initiatives de mobilisation des jeunes en vue d’influencer l’élaboration des politiques. 

Le portail européen de la jeunesse fournit également des informations à d’autres acteurs travaillant dans le domaine de la jeunesse, est disponible en 28 langues et peut être consulté à l’adresse suivante: https://europa.eu/youth/EU_en

Initiative Relative A La Carte D’étudiant Européenne

L’initiative relative à la carte d’étudiant européenne a pour ambition de simplifier les expériences de mobilité à des fins d’apprentissage et de formation en numérisant toutes les principales démarches nécessaires pour l’organisation de la mobilité des étudiants, de la fourniture d’informations à l’installation dans la communauté d’accueil à l’étranger, en passant par les procédures d’inscription. Dans le cadre de cette initiative, l’application mobile Erasmus+ et le réseau «Erasmus without paper» (Erasmus sans papier) sont désormais accessibles aux établissements d’enseignement supérieur et aux étudiants et feront l’objet d’améliorations grâce à l’ajout de nouveaux services et fonctionnalités pour les utilisateurs.

L’application mobile Erasmus+ offre aux étudiants un guichet en ligne unique pour avoir accès à tous les renseignements et les services dont ils ont besoin avant, pendant et après leur séjour d’échange à l’étranger. Elle fournit également des informations sur les possibilités de participation au programme pour les apprenants d’autres secteurs. Cette application peut être téléchargée sur l’App Store et sur Google Play. Des informations complémentaires sont disponibles à l’adresse suivante: erasmusapp.eu

Le réseau «Erasmus without Paper» permet aux établissements d’enseignement supérieur de se connecter à un canal de communication central pour échanger facilement des données sur la mobilité des étudiants d’une façon sécurisée et simplifiée afin de favoriser une gestion de la mobilité entièrement numérisée, comprenant des contrats pédagogiques numériques et des accords interinstitutionnels numériques. Les établissements d’enseignement supérieur qui recherchent des informations sur la manière de se connecter au réseau «Erasmus without Paper» et de l’utiliser peuvent accéder à des informations, des lignes directrices et des tutoriels en visitant la page «Erasmus without Paper» sur le portail de l’initiative relative à la carte d’étudiant européenne à l’adresse suivante: https://erasmus-plus.ec.europa.eu/european-student-card-initiative/ewp

Réseaux de connaissances et d’experts

Réseau eurydice

Le réseau Eurydice se consacre principalement à la manière dont l’éducation en Europe est structurée et organisée à tous les niveaux. Il vise à contribuer à une meilleure connaissance mutuelle des systèmes éducatifs en Europe. Il donne aux responsables des politiques et systèmes d’éducation en Europe des analyses comparatives à l’échelle de l’Europe et des informations spécifiques nationales dans les domaines de l’éducation et de la jeunesse, afin de les aider dans leur prise de décision.

Le réseau Eurydice fournit un large éventail d’informations, notamment des descriptions détaillées et des aperçus des systèmes éducatifs nationaux (systèmes et politiques de l’éducation nationale), des rapports thématiques comparatifs consacrés à des thèmes spécifiques d’intérêt communautaire (rapports thématiques), des indicateurs et des statistiques (collection «Chiffres clés»), et une série de faits et chiffres relatifs à l’éducation, tels que les structures de l’éducation nationale, les calendriers scolaires et des comparaisons des salaires et du temps d’enseignement par pays et par niveau d’enseignement («Faits et chiffres»).

Il est constitué d’une unité de coordination centrale située au sein de l’Agence exécutive et d’unités nationales situées dans tous les États membres de l’UE et pays tiers associés au programme, ainsi qu’en Albanie, en Bosnie-Herzégovine et au Monténégro. 

De plus amples informations sont disponibles sur le site web de l’Agence exécutive: https://eacea.ec.europa.eu/homepage et sur le site web du réseau Eurydice: https://eurydice.eacea.ec.europa.eu/

Réseau De Correspondants Nationaux Dans Le Cadre Du Wiki Pour Les Jeunes

Conformément à la stratégie européenne en faveur de la jeunesse et à l’objectif d’amélioration des connaissances sur les questions concernant les jeunes en Europe, un soutien financier est accordé aux structures nationales qui contribuent au wiki pour les jeunes, un outil interactif fournissant des informations sur la situation des jeunes en Europe et sur les politiques nationales relatives à la jeunesse d’une manière cohérente, actualisée et exploitable.

Un soutien financier est accordé aux organismes désignés par les autorités nationales et établis dans un État membre de l’UE ou un pays tiers associé au programme, pour les actions menées par ces organismes dans le but de produire des informations spécifiques par pays, des descriptifs comparables par pays ainsi que des indicateurs à même de contribuer à une meilleure compréhension mutuelle des systèmes et des politiques concernant les jeunes en Europe.

Pour plus d’information, veuillez consulter la plateforme en ligne: https://national-policies.eacea.ec.europa.eu/youthwiki  

Réseau Des Experts De La Réforme De L’enseignement Supérieur

Dans les pays tiers non associés au programme servis par les bureaux nationaux Erasmus+, les équipes nationales des experts de la réforme de l’enseignement supérieur offrent un réservoir de compétences aux autorités locales et aux parties prenantes pour favoriser la réforme et valoriser les progrès dans l’enseignement supérieur. Elles participent à l’élaboration des politiques dans l’enseignement supérieur dans leur pays. Les activités des experts s’appuient sur des contacts entre pairs. Chaque équipe nationale comprend entre cinq et quinze membres. Ce sont des experts dans le domaine de l’enseignement supérieur (recteurs, vice-recteurs, doyens, universitaires de haut niveau, responsables des relations internationales, étudiants, etc.).

La mission des experts consiste à soutenir:

  • l’élaboration des politiques dans leur pays en encourageant la modernisation, les processus de réforme et les stratégies dans l’enseignement supérieur, en contact étroit avec les autorités locales concernées;
  • le dialogue stratégique avec l’UE dans le domaine de l’enseignement supérieur;
  • les activités de formation et de conseil ciblant les parties prenantes locales, en particulier les établissements d’enseignement supérieur et leur personnel;
  • les projets Erasmus+ (notamment les projets exécutés dans le cadre de l’action de renforcement des capacités), en diffusant leurs résultats et conclusions, notamment les bonnes pratiques et les initiatives innovantes, et en les exploitant à des fins de formation.

Équipes Nationales pour soutenir la mise en œuvre des outils D’efp De L’UE

L’objectif des équipes nationales d’experts en EFP est d’offrir un réservoir de compétences pour promouvoir l’application des outils et principes de l’UE en matière d’EFP dans les projets financés par l’UE et soutenus par le programme Erasmus+. Les outils d’EFP de l’UE concernés sont définis dans les documents stratégiques pertinents de l’UE en matière d’EFP, tels que le cadre européen pour un apprentissage efficace et de qualité et la recommandation du Conseil en matière d’EFP [cadre européen de référence pour l’assurance de la qualité dans l’enseignement et la formation professionnels (CERAQ), profils professionnels de base européens, suivi des diplômés, etc.]. Les experts devraient en particulier aider les bénéficiaires de projets financés par l’UE soutenus par le programme Erasmus+ à mettre en œuvre les outils d’EFP de l’UE susmentionnés dans leurs projets.

Réseau des Points De Référence Nationaux CERAQ

Les points de référence nationaux du cadre européen de référence pour l’assurance de la qualité dans l’enseignement et la formation professionnels (CERAQ) sont établis par les autorités nationales et rassemblent les organes compétents existants auxquels participent les partenaires sociaux et toutes les parties concernées aux niveaux national et régional, en vue de contribuer à la mise en œuvre du CERAQ comme le prévoit la recommandation du Conseil en matière d’enseignement et de formation professionnels en faveur de la compétitivité durable, de l’équité sociale et de la résilience.

Les points de référence nationaux du CERAQ visent:

  • à prendre des initiatives concrètes visant à mettre en œuvre et à développer davantage le cadre CERAQ;
  • à informer et à mobiliser un large éventail de parties prenantes pour contribuer à la mise en œuvre du cadre CERAQ;
  • à soutenir l’autoévaluation en tant que moyen complémentaire et efficace d’assurance de la qualité;
  • à fournir une description actualisée des dispositifs nationaux/régionaux d’assurance de la qualité fondés sur le cadre CERAQ;
  • à participer, à l’échelle de l’UE, à des évaluations par les pairs de l’assurance de la qualité au niveau du système d’EFP.

CEC, Europass Et Euroguidance – Centres Nationaux

Pour chaque pays, ces trois réseaux de centres nationaux sont soutenus par une seule ou plusieurs conventions de subvention:

Les points de coordination nationaux du cadre européen des certifications (CEC).

Les points de coordination du CEC, désignés par les autorités nationales, les aident à:

  • élaborer, mettre en œuvre et réviser les cadres nationaux des certifications et à les mettre en correspondance avec le CEC;
  • réexaminer et mettre à jour, le cas échéant, la mise en correspondance des niveaux des cadres ou systèmes nationaux des certifications avec les niveaux du CEC.

Les points de coordination du CEC rapprochent le CEC des particuliers et des organisations:

  • en encourageant l’inclusion des niveaux appropriés du CEC sur les certificats, diplômes, suppléments et autres documents relatifs aux certifications ainsi que dans les bases de données des certifications;
  • en mettant en place des registres ou des bases de données des certifications qui incluent les certifications figurant dans les cadres nationaux des certifications et en les publiant sur la plateforme Europass.

Pour en savoir plus, veuillez consulter la page suivante: https://ec.europa.eu/education/policy/strategic-framework/skills-qualifications_fr

Centres Nationaux Europass

Europass consiste essentiellement en une plateforme en ligne qui fournit aux particuliers et aux organisations des outils et des informations interactifs sur les possibilités d’apprentissage, les cadres de certifications et les certifications, l’orientation, la veille stratégique sur les besoins en compétences, les outils d’autoévaluation et la documentation sur les compétences et les certifications, ainsi que sur la connectivité avec les possibilités d’apprentissage et d’emploi.  Cela nécessite un travail considérable au niveau national, effectué par des organismes désignés par les autorités nationales, et suppose notamment:

  • de mettre à disposition les informations nationales sur la plateforme européenne, en veillant à assurer une interconnexion entre la plateforme européenne et les sources de données nationales sur les possibilités d’apprentissage et les bases de données ou registres nationaux des certifications;
  • de promouvoir l’utilisation des services fournis par la plateforme européenne;
  • d’assurer la liaison avec toutes les parties prenantes concernées au niveau national.

Réseau euroguidance

Euroguidance est un réseau européen de centres nationaux de ressources et d’informations, désignés par les autorités nationales. Tous les centres Euroguidance partagent les objectifs communs suivants:

  • assurer la coopération et le soutien au niveau de l’UE pour renforcer les politiques, systèmes et pratiques d’orientation au sein de l’UE (développement de la dimension européenne de l’orientation tout au long de la vie); 
  • soutenir le développement des compétences des professionnels de l’orientation; 
  • proposer des informations de qualité sur l’orientation tout au long de la vie;
  • promouvoir les possibilités européennes de mobilité à des fins d’apprentissage et de gestion de carrière (par l’intermédiaire de la plateforme Europass).

Le principal groupe cible d’Euroguidance se compose des professionnels de l’orientation et des responsables politiques en matière d’éducation et d’emploi.

Pour plus d’informations, voir: https://euroguidance.eu