Skip to main content

Erasmus+

EU programme for education, training, youth and sport
Search the guide

Cette page web ne présente pas encore le contenu du guide du programme Erasmus+ 2022. Toutefois, vous pouvez télécharger le guide complet pour 2022 en PDF dans la langue de votre choix en cliquant sur «Télécharger», (Download) à droite de cette page.

Action clé Nº 2: Coopération entre organisations et institutions

La présente action clé soutient:

  • les projets en soutien à la coopération, y compris les partenariats de coopération et les projets de partenariat simplifié;
  • les partenariats pour l’excellence, y compris les centres d’excellence professionnelle, les académies Erasmus+ des enseignants et l’action Erasmus Mundus;
  • les partenariats en faveur de l’innovation, y compris les alliances et les projets prospectifs;
  • les projets de renforcement des capacités dans le domaine de la jeunesse;
  • les manifestations sportives européennes à but non lucratif.

Les actions soutenues au titre de cette action clé doivent contribuer de manière significative aux priorités du programme, avoir des retombées positives et durables sur les organisations participantes, sur les systèmes politiques dans lesquels s’inscrivent ces actions ainsi que sur les organisations et les personnes directement ou indirectement associées aux activités organisées.

Cette action clé doit déboucher sur la conception, le transfert ou la mise en œuvre de pratiques innovantes au niveau organisationnel, local, régional, national ou européen.

Selon le secteur éducatif concerné et le type de candidat, ces actions sont gérées soit par les agences nationales, soit par l’Agence exécutive européenne pour l’éducation et la culture (EACEA). Tous les détails indiquant qui peut introduire une demande et où l’introduire sont indiqués dans les pages ci-dessous.

Pour les organisations participantes, les projets soutenus au titre de cette action clé seront censés produire les résultats suivants:

  • des approches innovantes pour atteindre leurs groupes cibles, en proposant, par exemple, des programmes d’éducation et de formation plus attrayants, correspondant aux besoins et aux attentes des personnes; l’utilisation d’approches participatives et de méthodologies numériques; des processus nouveaux ou améliorés de reconnaissance et de validation des compétences; un renforcement de l’efficacité des activités dans l’intérêt des communautés locales; l’adoption de pratiques nouvelles ou améliorées pour répondre aux besoins des groupes cibles ayant moins d’opportunités et tenir compte des différences d’acquis d’apprentissage liées aux disparités géographiques et socio-économiques; de nouvelles approches pour tenir compte de la diversité sociale, ethnique, linguistique et culturelle; de nouvelles approches pour mieux soutenir la compétitivité et l’emploi, en particulier au niveau régional et local; la reconnaissance de l’excellence en matière d’apprentissage ou d’enseignement des langues via le Label européen des langues;
  • la mise en place d’un environnement plus moderne, dynamique, engagé et professionnel dans l’organisation: disposition à intégrer des bonnes pratiques et de nouvelles méthodes, y compris des capacités numériques, dans les activités quotidiennes; ouverture aux synergies avec des organisations actives dans différents domaines ou dans d’autres secteurs socio-économiques; planification stratégique du développement professionnel du personnel en fonction des besoins individuels et des objectifs organisationnels;
  • amélioration de la capacité et du professionnalisme nécessaires pour travailler au niveau européen/international: amélioration des compétences de gestion et des stratégies d’internationalisation; renforcement de la coopération avec des partenaires d’autres pays, d’autres secteurs de l’éducation, de la formation et de la jeunesse ou d’autres secteurs socio-économiques; augmentation des ressources financières allouées (autres que les fonds européens) pour organiser des projets européens/internationaux dans les secteurs de l’éducation, de la formation et de la jeunesse; amélioration de la qualité de la préparation, de la mise en œuvre, du contrôle et du suivi des projets européens/internationaux;
  • amélioration des connaissances et de la prise de conscience au sujet du sport et de l’activité physique;
  • amélioration de la prise de conscience du rôle du sport dans la promotion de l’inclusion sociale, de l’égalité des chances et d’un mode de vie sain.

Les projets financés au titre de cette action clé devraient également avoir des retombées positives sur les personnes directement ou indirectement associées aux activités réalisées, telles que:

  • renforcement de l’esprit d’initiative et d’entreprise;
  • amélioration des compétences en langues étrangères;
  • amélioration des compétences numériques;
  • meilleures compréhension et réactivité à tous les types de diversité (par exemple, sociale, ethnique, linguistique, des genres et culturelle), ainsi qu’à la diversité des capacités;
  • amélioration des compétences nécessaires à l’employabilité et à la création d’entreprises (y compris d’entreprises sociales);
  • participation plus active à la société;
  • attitude plus positive vis-à-vis du projet européen et des valeurs de l’Union européenne;
  • compréhension accrue et plus ample reconnaissance des compétences et des certifications en Europe et ailleurs;
  • amélioration des compétences, en fonction du profil professionnel des participants (enseignement, formation, animation socio-éducative, entraînement sportif, etc.);
  • meilleure compréhension des pratiques, politiques et systèmes rencontrés dans les domaines de l’éducation, de la formation, de la jeunesse et du sport d’un pays à l’autre;
  • meilleure compréhension des interconnexions entre, respectivement, l’enseignement formel, l’enseignement non formel, la formation professionnelle, les autres formes d’apprentissage et le marché du travail;
  • amélioration des possibilités de développement professionnel;
  • motivation et satisfaction accrues dans le travail quotidien;
  • augmentation de la pratique du sport et de l’activité physique.

Au niveau systémique, les projets financés au titre de cette action clé devraient être facteurs de modernisation et améliorer la réponse apportée par les systèmes d’éducation et de formation et par les politiques pour la jeunesse aux grands défis du monde actuel: la durabilité environnementale, la transformation numérique, l’emploi, la stabilité et la croissance économiques, mais également la nécessité de promouvoir les compétences sociales, civiques et interculturelles, le dialogue interculturel, les valeurs démocratiques et les droits fondamentaux, l’inclusion sociale, la santé mentale et le bien-être, la non-discrimination et la citoyenneté active, l’esprit critique et l’éducation aux médias.

Cette action clé devrait donc avoir les incidences suivantes:

  • amélioration de la qualité de l’éducation, de la formation, de l’animation socio-éducative et des pratiques sportives en Europe et ailleurs, en associant des niveaux supérieurs d’excellence et d’attractivité avec une amélioration de l’égalité des chances pour tous;
  • meilleure adaptation des systèmes d’éducation, de formation et d’animation socio-éducative aux besoins et aux possibilités offertes par le marché du travail et établissement de liens plus étroits avec les entreprises et la communauté;
  • amélioration de l’offre et de l’évaluation des compétences de base et transversales, en particulier l’esprit d’entreprise, les compétences sociales, civiques, interculturelles et linguistiques, l’esprit critique, les compétences numériques et l’éducation aux médias;
  • renforcement des synergies et des liens et amélioration de la transition entre les différents secteurs de l’éducation, de la formation et de l’animation socio-éducative au niveau national, grâce à une utilisation accrue des outils de référence européens pour la reconnaissance, la validation et la transparence des compétences et des certifications;
  • utilisation accrue des acquis d’apprentissage pour décrire et définir les certifications, les différents éléments de celles-ci et les programmes d’études, afin de faciliter les processus d’enseignement, d’apprentissage et d’évaluation;
  • sensibilisation et ouverture accrues à la diversité sociale et amélioration du caractère inclusif et de l’accessibilité des systèmes et des possibilités d’éducation;
  • émergence et renforcement de la coopération interrégionale et transnationale entre les autorités publiques dans les domaines de l’éducation, de la formation et de la jeunesse;
  • utilisation plus stratégique et intégrée des TIC et des ressources éducatives libres (REL) dans les systèmes d’éducation, de formation et de jeunesse;
  • accroissement de la motivation pour l’apprentissage des langues, grâce à des méthodes d’enseignement innovantes ou à de meilleurs liens vers l’utilisation pratique des compétences linguistiques demandées par le marché du travail;
  • renforcement des interactions entre la pratique, la recherche et la politique;
  • augmentation du niveau de participation au sport et à l’activité physique en tant qu’outil de santé et de bien-être;
  • amélioration des connaissances sur la manière de lutter contre les menaces transfrontières qui touchent l’intégrité du sport, comme le dopage, le trucage de matchs et la violence, ainsi que toutes les formes d’intolérance et de discriminations; amélioration du soutien à la bonne gouvernance dans le sport et aux doubles carrières des athlètes;
  • reconnaissance accrue du bénévolat dans le domaine sportif;
  • augmentation de la mobilité des bénévoles, des entraîneurs, des directeurs sportifs et du personnel d’organisations sportives sans but lucratif;
  • augmentation de l’inclusion sociale et de l’égalité des chances dans le sport.

.foot {font-size: 0.8em; margin-left: 2.5em; border-top: 1px solid black;} table, td, tr{border: 1px solid black; cellpadding="1"; cellspacing="1";} table{margin-bottom: 30px;}