Skip to main content

Erasmus+

EU programme for education, training, youth and sport

Charte Erasmus pour l’enseignement supérieur

À propos de la charte

La charte Erasmus pour l’enseignement supérieur (ECHE) établit le cadre général de qualité applicable aux activités de coopération européenne et internationale menées par un établissement d’enseignement supérieur au titre du programme Erasmus+.

L'octroi de la charte constitue une condition préalable pour tous les établissements situés dans un pays participant au programme et qui souhaitent prendre part à des actions de mobilité à des fins d’apprentissage et/ou de coopération en matière d’innovation et de bonnes pratiques dans le cadre du programme Erasmus+.Charte Erasmus pour l’enseignement supérieur

La charte n’est pas requise pour les établissements d’enseignement supérieur situés dans des pays partenaires, le cadre de qualité étant établi au moyen d’accords interinstitutionnels entre établissements.

Comment la charte est-elle octroyée?

Un appel à propositions pour l’octroi de la charte est lancé chaque année.

Vous pouvez télécharger la liste la plus récente des établissements d’enseignement supérieur titulaires d’une charte Erasmus pour l’enseignement supérieur.

La charte est octroyée pour toute la durée du programme Erasmus+ jusqu’en 2027, avec une durée de validité prolongée pour les projets qui débutent au cours de la dernière année du programme (prolongation de trois ans maximum, par exemple jusqu’en 2030).

Que contient la charte?

Les principes de la charte ont été adaptés aux nouveautés du programme Erasmus+ 2021-2027, notamment en matière de numérisation, d’inclusion et de durabilité.

Parmi les nouveaux aspects les plus importants de la nouvelle charge figurent l’engagement d’atteindre les groupes sous-représentés dans les activités de mobilité au moyen de stratégies d’inclusion, de garantir des pratiques écologiques dans l’organisation des activités Erasmus+ et de mettre en œuvre la numérisation par l’intermédiaire de l’initiative relative à la carte d’étudiant européenne et de l’application mobile Erasmus+, ainsi que la volonté de renforcer l’engagement civique des étudiants mobiles.

En outre, les établissements d’enseignement supérieur sont invités à se conformer aux exigences de la recommandation du Conseil relative à la reconnaissance mutuelle automatique, afin de garantir la pleine reconnaissance automatique des périodes d’apprentissage effectuées à l’étranger de la manière la plus harmonieuse possible et sans que l’étudiant n’ait à suivre de cours ou à passer d’examens supplémentaires.

Les nouveaux principes de la charte ont été élaborés en consultation avec le groupe de travail sur la charte, composé de représentants des agences nationales Erasmus+, d’experts de l’enseignement supérieur et d’organisations d’étudiants.

Pour en savoir plus sur la façon dont votre établissement peut mieux respecter la charte, consultez les lignes directrices sur la charte, ainsi que son guide de contrôle.

Autoévaluation

Les chefs d’établissement de l’enseignement supérieur ou les coordonnateurs Erasmus+ peuvent utiliser l’outil d’autoévaluation de la charte pour améliorer les performances de leur établissement. L’auto-évaluation peut vous aider à savoir dans quelle mesure votre établissement met correctement en œuvre la charte.Charte Erasmus pour l’enseignement supérieur

Une nouvelle version de l’outil est en cours d’élaboration afin de l’adapter au nouveau programme 2021-2027. Elle sera disponible sur cette page.