Skip to main content

Erasmus+

EU programme for education, training, youth and sport

Coronavirus – Conseils pratiques essentiels concernant la mobilité dans le cadre d’Erasmus+ et du corps européen de solidarité.

Contexte et réponse

L’objectif principal de la Commission européenne est d'assurer la sécurité et la protection de tous les participants au programme Erasmus+ et au corps européen de solidarité, tout en respectant pleinement les mesures de confinement adoptées à l’échelon national. La Commission s’emploie à aider les étudiants, les élèves, les bénévoles et d’autres participants à ces programmes à gérer les conséquences qui les concernent.

Erasmus+ et le corps européen de solidarité sont principalement mis en œuvre par les agences nationales établies dans les pays participant au programme (États membres de l’UE, ainsi que Macédoine du Nord, Islande, Liechtenstein, Norvège, Turquie, Serbie et Royaume-Uni). Les participants rencontrant des difficultés doivent contacter leur établissement d’origine.

Ceux-ci doivent contacter leurs agences nationales pour les projets décentralisés ou l’Agence exécutive «Éducation, audiovisuel et culture» (EACEA) pour les projets centralisés.

Sur la base des orientations de la Commission, les agences nationales et l’EACEA peuvent fournir toutes les informations et le soutien nécessaires aux organisations et aux participants concernés.

La Commission suit la situation de très près et prendra toute mesure supplémentaire qui pourrait se révéler nécessaire.

Organisations bénéficiaires

La Commission offre un maximum de souplesse aux organisations bénéficiaires pour adapter leurs activités à la situation actuelle, dans les limites du cadre juridique applicable.

Elle a pris les mesures suivantes:

  • Les agences nationales sont autorisées à invoquer la clause de force majeure dans tous les cas où l’application de limitations nationales nuit à la mise en œuvre des projets du programme Erasmus+ ou du corps européen de solidarité. Elles pourront ainsi évaluer la possibilité d’accepter des coûts supplémentaires justifiés par les mesures de confinement liées à la pandémie de COVID-19. Ces coûts supplémentaires ne devraient pas dépasser le budget total alloué au projet.
  • Les délais pour toutes les activités planifiées peuvent être reportés de 12 mois au maximum par projet. La durée maximale du projet ne peut pas dépasser 36 mois.
  • Plusieurs milliers de projets de partenariat Erasmus+ en cours ont la possibilité de reprogrammer des activités qui n’ont pas pu avoir lieu au printemps 2020.
  • Les délais pour les appels en cours ont été reportés. Veuillez consulter les informations actualisées sur les nouveaux délais.
  • Les agences nationales ont été invitées à suivre de près les problèmes rencontrés par les participants, en particulier les jeunes se trouvant actuellement à l’étranger, afin qu’une aide immédiate et adaptée puisse leur être apportée.

Enseignement supérieur

Les établissements d’enseignement supérieur sont invités à être aussi souples et pragmatiques que possible pour aider les étudiants à atteindre les résultats indiqués dans leurs contrats pédagogiques, quelle que soit leur situation géographique, par exemple en recourant à des dispositifs d’étude à distance reposant sur les outils numériques. Cette souplesse aidera notamment les étudiants rentrés dans leur pays d’origine à terminer leurs études dans leur établissement d’accueil et à obtenir les crédits du système européen de transfert et d’accumulation de crédits (ECTS), grâce à des dispositifs d’étude à distance pleinement reconnus.

Les jeunes diplômés contraints de reporter leur stage programmé à l’étranger seront autorisés à l’effectuer dans un délai de 18 mois à compter de l’obtention de leur diplôme, au lieu du délai normal de 12 mois.

Les agences nationales du programme Erasmus+ et les établissements d’enseignement supérieur sont encouragés à coopérer avec les sections locales du réseau des étudiants Erasmus et les syndicats d’étudiants nationaux afin de partager rapidement des informations avec les étudiants sur la mobilité à l’étranger et de prévoir un soutien entre pairs pour ceux qui en ont besoin. La Commission collabore avec l’Union des étudiants d’Europe et le réseau des étudiants Erasmus pour aider les étudiants de toute l’Europe.

Qui contacter

Si vous êtes étudiant(e) ou enseignant(e), veuillez contacter votre établissement d’origine pour en savoir plus.

Si vous êtes un établissement, vous pouvez prendre contact avec l’agence nationale de votre pays ou avec l’Agence exécutive «Éducation, audiovisuel et culture», dans le cas de projets centralisés.

Related news

Published: 

Coronavirus response: Extraordinary Erasmus+ calls to support digital education readiness and creative skills

Two new calls launched on 25 August 2020 each providing €100 million to respond to the educational challenges resulting from the COVID-19 pandemic.
Published: 

Coronavirus outbreak - deadlines for applications extended

As a result of difficulties experienced by applicants due to the coronavirus outbreak, the deadlines for submission of applications to the actions below have been extended
Published: 

Coronavirus: Consequences for Erasmus+ and European Solidarity Corps mobility activities

We are applying the maximum flexibility we can in the implementation of the programme, within the limits of the applicable legal framework.